20 janv 2014

Catégorie: Eco-conception

Suite à des recherches personnelles en architecture durable, j'ai établi des plans d'après les thèmes d'autonomie énergétique et espace habitable minimal. Je propose ici une piste de réponse à ces problématiques ambitieuses. En effet, il devient essentiel aujourd'hui de s'interroger sur les préoccupations de demain. Ayant travaillé dans un pôle d'innovation,  des réponses commençaient déjà à se dessiner. J'ai réalisé alors que les vraies innovations ne pourraient pas voir le jour dans un bureau d'étude d'une quelconque entreprise, trop attaché à leur rentabilité et profits. L'autonomie individuelle ne fait effectivement pas recette pour ces multinationales.

Donc aux oubliettes les EDF, SUEZ, VEOLIA...  Soyons honnête, toute économie capitaliste à pour enjeux de meilleurs profits, et ce sur le dos des usagers ou des ouvriers. Il est donc primordial de pouvoir se passer d'eux! Nous pouvons par exemple produire notre propre électricité, filtrer notre eau de pluie, composter nos déchets et  WC, se chauffer gratuitement (solaire)... On trouve sur internet de multiples réalisations faites avec seulement des matériaux de récupération. Il suffit de s'en inspirer et fonce!

Voici donc la phase de plan (la réalisation suivra). Mon choix s'est porté sur une structure semi-enterrée, avec toiture végétale, fondations en pneu-terre et murs de pisé (terre-paille), WC sec, cuve de récupéraion d'eau de pluie et filtrage naturel des eaux usées, chauffe-air solaire, "roket-stove" à bois (habiter dans une forêt a des avantages!),  panneaux solaires (pour un peu d'ordi, histoire de mettre mon blog à jour).

Pas besoin de plus! Je voyage l'hiver, et l'été je suis tout le temps dehors (y compris pour les nuits à la belle étoile). J'avais juste besoin d'un lit pour les jours de pluie, et de quoi me faire un bon repas. Un espace minimal et un design maximal, pour un impact environnemental minimal! Telle est ma devise. Rien ne sert de courir derrière tout le confort matériel moderne si l'on ne sait plus savourer la joie de manger dehors, aller chercher de l'eau à la fontaine du village, s'éclairer aux chandelle le soir et de prendre une douche sous une pluie battante!

*


*

 Se rappeler de moi sur ce site

*
Quelle est la deuxième lettre du mot eukj ? :